Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

le chantier de l'inutile...

 

6.jpgll2.jpg

Je crois avoir voulu explorer beaucoup de voies artistiques et bien sur en vivant très près de la nature, je me suis intéressé au land art.

Même si je sais l'importance des œuvres comme celles de Richard Long, je me suis toujours senti plus proche des travaux de Nils Udo...

Le chantier de l'inutile est né d'un constat simple : je ne me suis jamais senti à l'aise dans le monde artistique et pourtant j'avais envie de mettre en route des tas de projets, d'où ce paradoxe du chantier nécessitant beaucoup de travail et l'inutilité des actions humaines ...le coté éphémère de l'action me passionnait aussi …

 

Nous sommes en juillet 96 et au cours d'une promenade vers Mauroux , dans le département du Lot, je découvre le site d'Orgueil, une ancienne cité médiévale et un peu plus loin sur la rivière, un amas d'arbres sur une pile de pont détruit...je bâtis très rapidement ce projet : sculpter ces arbres échoués sur ce bout de caillou du Lot.

 

Il s'agit d'un territoire spécial : à qui appartient l'espace de la rivière ? Ces arbres déracinés ont ils encore un propriétaire ? A t on le droit de faire quelque chose à cet endroit là ?

Toujours est-il que je n'ai demandé aucune autorisation à qui que ce soit …

 

pendant une semaine, le matin de 6h à 14h, j'allais travailler sur ce chantier de l'inutile.

 

en gardant présents à l'esprit deux sentiments mêlés : l'orgueil et l'humilité …

 

l'orgueil en relation avec le nom du site médiéval, mais aussi avec cette volonté de faire...de faire le malin...de jouer à l'artiste...

 

l'humilité en relation étroite avec la disparition future de l’œuvre et l'utilité pour moi de continuer à sculpter...

 

 

Pour faire connaître le chantier de l'inutile j'ai envoyé à quelques personnes un petit bateau en papier où il y avait les indications géographiques et la description de l'action envisagée ...ces personnes pouvaient venir voir l’œuvre à leur guise sans oublier cependant, la future crue de la rivière …

en fait, la crue n'est survenue qu'au bout du deuxième hiver ...on avait fini par s'habituer à la présence du chantier de l'inutile... au printemps 98, tout a disparu ...les arbres sculptés et mes illusions quant à ce qui resterait de mon œuvre ...l'autre, la mobile …

 

 

 

 

1.jpg

2.jpg

3.jpg

4.jpg

5.jpg

6.jpg

7.jpg

8.jpg

art, land art, sculptures

10.jpg

art, land art, sculptures

art, land art, sculptures

art, land art, sculptures

art, land art, sculptures

art, land art, sculptures

art, land art, sculptures

art, land art, sculptures

 

art, land art, sculptures

art, land art, sculptures

20.jpg

21.jpg

22.jpg

quelques détails ...

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.